Previous Page  23 / 52 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 23 / 52 Next Page
Page Background

LA COLLECTION LES CLASSIQUES

OCTOBRE 2017

21 VINTAGES

CHÂTEAU PIPEAU 2008

AOC Saint-Émilion Grand Cru

NOTE DE DÉGuSTATION : Ce 2008

séduisant offre d’abondantes notes de

sauce aux prunes, de bleuet et de cassis,

dans une bouche envoûtante, opulente

et remarquablement pure qui mène à une

finale longue et élégante. Mi-corsé à corsé

et vêtu de rubis-pourpre profond, ce vin

devrait être dégusté d’ici 8 à 10 ans.

Période de consommation : 2011 à 2021.

Note –

90

. (Robert Parker fils,

robert-

parker.com

, 1

er

mai 2011)

522391 (TS) 3 000 mL 267 $

CHÂTEAU PIPEAU 2006

AOC Saint-Émilion Grand Cru

NOTE DE DÉGuSTATION : Arômes de

réglisse noire, de poivre noir et de petits

fruits. Bouche corsée, noyau dense de

fruits et tanins mûrs mâchus, bon équilibre

d’ensemble. Saveurs très élégantes.

Devrait être approchable sous peu. Offre

toujours un excellent rapport qualité-prix.

À son mieux après 2012. Production de

11 665 caisses. Note –

90

. (James Suck-

ling,

winespectator.com

, 31 mars 2009)

522383 (TS) 3 000 mL 267 $

CHÂTEAU L’HERMITAGE 2005

AOC Saint-Émilion Grand Cru

NOTE DE DÉGuSTATION : Issu de l’un

des premiers domaines garagistes, le

Château L’Hermitage est un assemblage

comprenant 65 % de merlot et 35 %

de cabernet franc provenant d’un petit

vignoble de 9 acres, pris en sandwich

entre des titans de Saint-Émilion comme

le Château Beauséjour-Duffau et le

Château Angélus. Très typique, le 2005

est un vin mi-corsé à corsé, pur, opulent

et exubérant, mais il est plus élégant

(surtout en raison de son acidité fraîche et

vive) et plus structuré que d’habitude.

Son bouquet intense de mûre, de cerise

noire et d’herbes mène à une bouche

corsée aux tanins mûrs qui est d’une

étoffe, d’une longueur et d’une harmonie

remarquables. Maturité prévue : 2011

à 2022. Note –

92

. (Robert Parker fils,

robertparker.com

, 29 avril 2008)

401968 (TS) 750 mL 110 $

CHÂTEAU BARDEVHAUT 2004

AOC Saint-Émilion Grand Cru

NOTE DE DÉGuSTATION : Nez splendide

de framboise mûre, avec nuances de

vanille et de mûre. À la fois intense et

subtil. Bouche corsée gorgée de fruits,

mais aussi raffinée et étagée avec des

tanins soyeux. Long et caressant, il

s’améliore sans cesse. Je le préfère aux

2003 et 2000. À son mieux après 2012.

Note –

91

. (James Suckling,

winespecta-

tor.com

, 31 mars 2007)

62646 (TS) 750 mL 58 $

CHÂTEAU LATOUR 2001

1

er

Cru, AOC Pauillac

NOTE DE DÉGuSTATION : Le Château

Latour 2001 est un vin splendide qui devrait

être approchable bien avant le colossal

2000. Il affiche une robe rubis-pourpre

opaque comme de l’encre jusqu’au

pourtour, et dévoile un bouquet glorieux

de cassis, de pierre écrasée, de vanille,

de truffe et de chêne. Comprenant 80 %

de cabernet sauvignon, du merlot et

un soupçon de cabernet franc et de petit

verdot, il révèle une douceur en bouche

qui est inusitée pour un Latour si jeune.

L’intégration des tanins, de l’acidité et du

boisé est spectaculaire. Le vin tapisse

la bouche avec une texture, une pureté et

une présence fabuleuses. Ce Château

Latour corsé et opulent était étonnamment

ouvert les trois fois que j’y ai goûté de la

bouteille, mais n’allez surtout pas douter

de sa longévité, car malgré sa précocité,

il durera de 20 à 25 ans. Maturité prévue :

2007 à 2025. Note –

95

. (Robert Parker

fils,

robertparker.com

, 29 juin 2004)

506303 (TS) 750 mL 1 470 $

CHÂTEAU PIPEAU 2001

AOC Saint-Émilion Grand Cru

NOTE DE DÉGuSTATION : Arômes splen-

dides de mûre, relevés de minéraux et de

chêne légèrement grillé. Corsé, tanins fins

et finale fraîche et fruitée. Déjà délicieux,

mais il sera encore meilleur après un bref

séjour en cave. À son mieux après 2007.

Note –

90

. (James Suckling,

winespecta-

tor.com

, 2007)

522375 (TS) 3 000 mL 280 $

CHÂTEAU PIPEAU 1999

AOC Saint-Émilion Grand Cru

NOTE DE DÉGuSTATION : Seulement

douze mois de barrique pour ce 99, et cela

est parfaitement justifié : 80 % de merlot,

complété par les deux cabernets à parts

égales, donnent un vin d’une belle couleur

grenat, sombre et profonde. Il évoque les

fruits rouges et noirs bien mûrs, soutenus

par un joli boisé. La dégustation révèle une

belle concentration, beaucoup de volume

et d’ampleur, du corps et de la chair, avec

une finale longue et savoureuse. une belle

bouteille de garde. Note –

HKK

. (

Guide

Hachette

, 2003)

102756 (TS) 3 000 mL 300 $